Accueil » Le Récap du 12/06/2021

Le Récap du 12/06/2021

EDUCATION

  • Le nombre de doctorants continue de s’effondrer, creusant le recul de la recherche française en Europe et dans le monde (source) (source)
    • Un phénomène qui s’explique par la dégradation des conditions de travail et un manque cruel de débouchés, que la très contestée « loi de programmation de la recherche » (LPR), promulguée en décembre, devrait encore accentuer (voir ici notre article dédié sur cette loi) (source) (source)
  • Selon la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH – garante du respect par la France de ses engagements en matière de droits de l’homme) les inégalités sociales dans l’enseignement supérieur se creusent en raison du « manque généralisé de moyens accordés à l’enseignement supérieur » (source) (source)
    • Elle avait déjà alerté il y a un an sur l’urgence de garantir l’égalité des chances et le droit à l’éducation pour tous (source) (source)
  • La plateforme Parcoursup (mise en place par le gouvernement en 2018) modifie indirectement la façon dont les grandes écoles opèrent leurs admissions : elles proposent désormais moins d’admissions sur concours, favorisant les admissions via Parcoursup. Elles ont la possibilité de pouvoir, par exemple, favoriser certains lycées – et ainsi reproduire une non-mixité sociale (source) (source)
    • Les préconisations de la Cours des Comptes pour réduire les inégalités de sélection à Parcoursup, comme l’anonymisation du lycée d’origine, n’ont pas été prises en compte par le gouvernement (source) (source)
    • Pour rappel, le lycée d’origine serait un critère de choix utilisé par 20% des établissements (source) (source)
  • Le nombre de candidats sans proposition ayant quittés la plateforme Parcoursup était respectivement en hausse de 17% dès le lendemain de son ouverture, et de 12% de plus après 10 jours, par rapport à l’année dernière (source)
    • Pour rappel, la mise en oeuvre de Parcoursup ne répond pas à l’objectif d’offrir aux étudiants la réponse souhaitée à leurs demandes, mais de « gérer » la pénurie croissante de places dans l’enseignement supérieur sans avoir à augmenter les places disponibles (source) (source) (source)

LOGEMENT

  • La réforme du calcul de l’APL est entrée en vigueur le 1er janvier et commence à produire ses effets : la part des allocataires de l’APL a baissé de 5 points entre avril 2020 et avril 2021 (passant de de 53% à 48%). Le montant moyen de l’aide a lui aussi chuté de 7%, passant de 265 euros à 247 euros par mois (source)
    • Les plus pénalisés sont les jeunes qui commencent à travailler. 39% des jeunes ont connu une baisse d’APL, à hauteur de 118€ en moyenne. Certains ont subi une baisse de leur allocation de 66% (source) (source) (source)
    • Pour rappel, cette réforme a été mise en oeuvre par le gouvernement sans étude d’impact (source)
    • L’Etat réalise ainsi une économie de 750 millions d’euros en 2021, et prévoit d’économiser jusqu’à 1.2 milliards d’euros tous les ans. (source)

CHOMAGE

  • Questionné sur les régressions qu’amèneront la réforme de l’assurance chômage, le directeur juridique du ministère du travail reconnaît que le raisonnement de la réforme est de pénaliser les personnes embauchées en contrats courts, en les exposant au risque d’allocations chômage réduites, dans l’espoir que, confrontés à cette inégalité, les salariés fassent pression sur les entreprises « pour que des emplois plus durables soient proposés », afin d’espérer que « les recruteurs aient du mal à recruter sur des contrats courts » (sic) (source) (source)
    • Questionné sur le sens de cette logique illogique, le directeur juridique du ministère du travail s’est mélangé les pinceaux devant la juge (source)
  • Questionnée sur les régressions qu’améneront la réforme de l’assurance chômage, la ministre de travail Élisabeth Borne ment en prétendant avoir demandé à ses équipes d’intervenir dès qu’elle l’a su, et accuse les syndicats de ne pas l’avoir alertée plus tôt : c’est faux, elle et son cabinet ont été informés à plusieurs reprises depuis le 25 janvier (source)
  • Pour rappel, le volet de la réforme devant s’appliquer au 1er juillet impactera plus d’un millions de personnes, en entraînant des ruptures d’égalités colossales (voir notre précédent récap ici et ses sources)

JUSTICE

  • L’OCDE fait part de ses « préoccupations » pour la lutte anti-corruption française si le projet de loi de réforme de la justice, proposé par Eric Dupond-Moretti, devait aboutir (source)
  • La procureure générale de Paris confirme également les risques que la loi Dupond-Moretti fait porter sur la lutte anti-corruption. Elle estime qu’elle sera « lourde de conséquences pour la lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment, la corruption et la grande délinquance économique et financière » (source)
  • Pour rappel, le projet de loi prévoit de limiter les durées d’enquête, ce qui pénaliserait les enquêtes politico-financières. (Voir notre précédent Récap ici) (source) (source)
  • L’OCDE reproche également « l’absence d’avancement de la réforme du statut du parquet pourtant annoncée » (Pour rappel, en France, le parquet est statutairement soumis au pouvoir exécutif, et non indépendant) (source)

SOCIETE

  • Alors qu’E. Macron explique que « la vraie violence, c’est celle que subissent les femmes qui meurent sous les coups de leurs compagnons« , la majorité rejette les amendements en défense aux victimes de violences conjugales : (source)
    • La majorité rejette un amendement proposant 50 millions d’euros de fonds pour les associations venant en aide aux victimes de violences conjugales. Cet amendement ne représentait pourtant que 0.004% de la dépense publique (source) (source)
    • La majorité rejette un amendement proposant d’allouer dès 2021 le budget de 2.6 millions d’euros prévu pour aider le numéro « 3919 » d’aide aux victimes à pouvoir répondre à tous les appels. Cet amendement représentait pourtant moins de 0.0001% de la dépense publique (source) (source)
    • 40% des appels au 3919 n’ont pas pu être traités en 2020, faute de moyens (source)
  • Les députés de la majorité LREM (appuyés par ceux du Modem) opposent une fin de non-recevoir à l’individualisation de l’allocation aux adultes handicapés : une mesure soutenue par tous les autres groupes politiques de l’Assemblée, qui aurait permis de donner l’autonomie financière aux handicapés en couple pour l’allocation de cette aide, aujourd’hui conditionnée aux revenus du conjoint (source) (source) (source)
  • Si le premier ministre a réagit pour condamner une vidéo qui expliquait comment tirer sur un « gauchiste » et comment se procurer les armes, le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin est en revanche resté silencieux. Il avait pourtant réagit en moins de 24h pour s’opposer à l’annonce de menus végétariens dans des cantines, dénonçant une « idéologie scandaleuse » (source) (source) (source) (source)

ECOLOGIE

  • Dans le cadre de la Politique Agricole Commune (« PAC », en partie négociée au niveau européen) qui entrera en vigueur en 2023 et s’étendra jusqu’en 2027, le gouvernement prévoit un mécanisme de subvention revu, qui entrainera jusqu’à 70% de baisse des subventions aux agriculteurs en agriculture biologique (source)
    • Pour rappel, en 2018 déjà, le gouvernement avait déjà mis fin à sa participation aux « politiques de maintien dans l’agriculture biologique » – laissant aux régions la possibilité de prendre le relais selon leur bon vouloir : seules quelques rares régions ont pu le faire (source)

SANTE

  • La totalité des données du passe sanitaire (encodées dans le QR code) peuvent être lues en clair, sans aucune protection, avec n’importe quelle application générique de QR code : nom et prénom, date de naissance, date de dernière injection, type de vaccin et nombre de doses reçues, etc. (source) (source)
  • En dépit de l’accumulation des études et alertes scientifiques, le gouvernement continue à sous-estimer le risque de contagion du Covid par aérosolisation dans les lieux fermés. Contrairement à d’autres pays comme la Belgique, les établissements ne sont pas accompagnés dans la mise en place de mesures préventives (source)

IMMIGRATION

  • Emmanuel Macron demande à ce que les procédures d’expulsion à l’encontre des étrangers en situation irrégulière soient renforcées (source)
  • Depuis l’automne 2020, les services du ministre de l’intérieur Gérald Darmanin ont supervisé l’expulsion de plus d’une dizaine de Tchétchènes installés en France depuis plusieurs années, livrés au dictateur Tchétchène au mépris des principes fondamentaux du droit d’asile et des traités européens (source)

AFFAIRES

  • Des cas de harcèlement au travail sont rapportés au sein du ministère de l’agriculture. En outre, un agent n’a pas eu droit au télétravail durant plusieurs mois, bien que considéré comme « personne vulnérable« , en contradiction avec les recommandations gouvernementales (source)

LIBERTES

  • Il y a tout de même une bonne nouvelle : Le Conseil d’État annule quatre points du schéma du maintien de l’ordre : l’encerclement des manifestants (connu sous ne nom de « nasse« ) est désormais interdit, tout comme l’éloignement des journalistes en cas de dispersion, l’obligation qui leur était faite d’être accrédités pour bénéficier d’informations en temps réel, et les entraves à leur port de matériel de protections (source) (source)

ET AUSSI

  • Alors que le pays traverse une crise sanitaire économique et sociale, 15 ministres en exercice sont également candidats aux élections départementales ou régionales (source)